Avantages et revers de l’autonomie chez les aides à domicile en emploi direct par Olivier Crasset

Olivier Crasset a écrit un texte précieux sur les avantages et les revers de l’autonomie chez les aides à domicile en emploi direct. Retrouvez cet article dans le 162ème numéro de la revue Gérontologie et Société ci-dessous:

Résumé : Le travail des aides à domicile en emploi direct est une forme d’emploi salarié présentant des caractéristiques qui le rapprochent du travail indépendant. On propose une contribution à la réflexion sur les zones grises de l’emploi en observant comment s’exerce l’autonomie dans leur activité de travail. À partir d’une enquête qualitative auprès d’aides à domicile en emploi direct, on examinera leur entrée dans ce type d’emploi, ses effets sur les inégalités sociales et la dimension collective de l’autonomie.

Pour citer cet article: Olivier Crasset (2020), Avantages et revers de l’autonomie chez les aides à domicile en emploi direct. Gérontologie et société, vol. 42 / 162(2), 83-97.

Perception et usages du Chèque emploi service (Cesu) chez les acteurs de l’aide à domicile par Olivier Crasset

Olivier Crasset a participé à la table ronde « Gouverner le travail domestique. Les usages des instruments de politiques publiques » qui s’est tenue lors du 3e congrès mondial CIELO qui s’est tenue le 24 septembre 2020.

Résumé : La présente communication repose sur des des données d’enquête élaborées depuis 2018 dans le cadre de la recherche ANR Profam consacrée aux transformations des cadres du travail de l’aide à domicile auprès des personnes âgées. Depuis sa création en 2004, le dispositif du Chèque emploi service universel (Cesu) s’est installé dans le paysage de l’aide à domicile auprès des personnes âgées dépendantes. Il reste néanmoins suspect aux yeux des acteurs du secteur (élus locaux, assistantes sociales, professionnels) en raison des incertitudes qui pèsent sur les qualifications et les motivations des travailleuses concernées. A cette suspicion s’ajoute le fait que les procédures administratives des institutions ne sont pas prévues, ou mal ajustées, pour accepter ce type d’emploi dans leurs dispositifs. En conséquence, le Cesu est souvent écarté d’emblée par les acteurs qui fournissent l’aide à domicile aux personnes âgées dépendantes. Cependant, le manque de main d’œuvre chronique dans le secteur, très marqué sur le territoire étudié, les amène à s’écarter de ce principe car des arrangements pratiques sont indispensables pour faire face à la pénurie. Le recours aux aides à domicile en Cesu y est fréquent à condition que les individus concernés bénéficient d’une bonne réputation dans les réseaux locaux d’interconnaissance. C’est donc à une personne bien identifiée qu’on confie du travail, en dépit de la réticence éprouvée envers son statut d’emploi. Sollicitées par divers acteurs, les aides à domicile en Cesu s’insèrent souvent dans des configurations complexes où le travail d’aide repose sur l’intervention coordonnée d’individus aux statuts d’emploi différents, le Cesu y jouant le rôle de variable d’ajustement.

Symposium Profam à REIACTIS

L’équipe Profam a contribué au 6e colloque du Réseau d’Etudes International sur l’Âge, la CitoyenneTé et l’Intégration Socio-économique (REIACTIS), “Société inclusive et avancée en âge”, Metz, 04 au 06 février 2020.

Nous y avons tenu un symposium dédié à “La participation des personnes âgées et de leur entourage à la définition des services d’aide à domicile” avec les communications suivantes :

  • Annie Dussuet et Clémence Ledoux, “Une place décisionnaire pour les personnes âgées dans le processus d’attribution de l’APA à domicile ?”
  • Pascal Caillaud, “Les évolutions du cadre juridique des aidants familiaux : entre sécurisation du statut des aidants et dérogations au droit du travail ?”
  • Olivier Crasset, “L’emploi direct des aides à domicile par les titulaires de l’APA : entre confiance et dépendance”
  • Françoise Le Borgne-Uguen et Simone Pennec, “Être employé de son parent ou exercer un emploi d’aide à domicile et pratiquer le soutien de son parent relevant de l’APA : proximités et différenciations des manières d’envisager la participation des vieilles personnes

 

Dussuet, Ledoux et Crasset à Transforming Care 2019

Annie Dussuet, Clémence Ledoux et Olivier Crasset sont intervenus lors du congrès du réseau international Transforming Care qui se tenait à Copenhague les 24, 25 et 26 juin 2019 autour du thème “Changing priorities: The making of care policy and practices“.

The Transforming Care Conference 2019 took place in Copenhagen, Denmark, under the theme of Changing priorities: The making of care policy and practices. It attracted more than  200 participants from 27 countries, the majority of whom also attended the TCC 2017 in Milan. The conference included in all 212 papers presented at 23 Thematic Panels and 7 Symposia. Key notes Professors Mary Daly, Bent Greve and Martin Knapp presented each their vision of the conference theme.

Annie Dussuet et Clémence Ledoux (2019), « When professionnal cultures of care managers influence the ways to solve », Transforming Care Conference, The Danish Center for Social Science research, Copenhague, 24-26 juin 2019.

Olivier Crasset et Annie Dussuet (2019), « Advantages and setback of autonomy for home helpers in direct employment », Thematic Panel n°20 « Transforming care work : impact on working conditions and job quality », Transforming Care Conference, The Danish Center for Social Science research, Copenhague, 24-26 juin 2019.

Clémence Ledoux, F. Van Hooren et K. Shire (2019), « The dynamics of welfare markets in the home based care sector »,  Transforming Care Conference, The Danish Center for Social Science research, Copenhague, 24-26 juin 2019.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search