Le dossier “Gouverner le care” par Clémence Ledoux, Lorena Poblete et Alban Jacquemart

Clémence Ledoux, Lorena Poblete et Alban Jacquemart ont dirigé le dernier dossier de la revue terrains & travaux intitulé Gouverner le care. Il s’interesse au « social care », défini par Mary Daly et Jane Lewis comme un travail (rémunéré ou non) en lien avec des personnes considérées vulnérables, c’est-à-dire limité aux « activités et aux relations permettant de répondre aux besoins physiques et affectifs des adultes et des enfants dépendants, ainsi que les cadres normatifs, économiques et sociaux dans lesquels elles s’inscrivent et s’exercent » (Daly et Lewis, 2000 : 286).

Après une introduction revenant sur les différentes perspectives existant sur le social care, le dossier est nourri d’articles de Annie Dussuet, Lydia J. B. Hayes, Xavier Monnier, Hélène Oehmichen, Olivier Giraud et Michelle Franco Redondo.

La revue est disponible en ligne.

Sommaire du dossier

Hors dossier

  • Patients du capital L’attente des journaliers de Malte, ethnographie d’une « armée de réserve » par Lucas Puygrenier
  • De l’utilité de pratiques futiles Les pratiques interstitielles du jeu vidéo dans l’activité quotidienne par Victor Potier, Sébastien Déjean et Nadia Yassine-Diab

Les partis politiques, les groupes d’intérêt et les contestations des soins à domicile : le cas de la France.

Clémence vient de publier un article dans la revue European Journal of Politics and Gender.

Dans un numéro dirigé par Agnes Blome and Eva-Maria Euchner, Clémence Ledoux apporte une contribution à la littérature sur les nouvelles politiques portant sur l’État-providence. A partir du cas des soins à domicile aux personnes âgées en France, elle montre que la contestation autour de cette politique a été plus enracinée dans l’opposition entre les différents groupes d’intérêt en ce qui concerne la commercialisation que dans les questions de genre. Toutefois, dans un secteur fortement féminisé, les résultats de cette contestation ont eu des effets sexospécifiques. Ni les gouvernements de gauche ni ceux de droite n’ont cherché à mettre un terme au processus de commercialisation ; au contraire, ils ont reproduit l’opposition entre les groupes d’intérêt et défendu le développement de différentes formes de commercialisation des soins, avec des conséquences différentes et sexospécifiques sur la valorisation du travail de soins.

Référence du texte : C Ledoux, 2023, “Political parties, interest groups and the contestation of home care. The case of France”. European Journal of Politics and Gender.

Annie et Clémence reviennent sur le rôle des proches dans les plans d’aide de l’Apa à domicile

Annie Dussuet et Clémence Ledoux reviennent dans la revue Informations sociales sur l’instruction des demandes de plan d’aide de l’APA à domicile. Leur texte montrent comment le respect du choix des bénéficiaires tend à pérenniser l’entraide familiale, entretenant ainsi les inégalités entre femmes et hommes.

L’article est disponible en ligne, en suivant le lien suivant.

Référence du texte : Annie Dussuet et Clémence Ledoux, 2022, « Le rôle des proches dans les plans d’aide de l’Apa à domicile », Informations sociales, (4), 100-108. 

Comment aborder la mise en œuvre des politiques sociales et les rapports entre État social et marché ?

Clémence Ledoux a contribué au manuel Politiques sociales : l’état des savoirs dirigé par Olivier Giraud et Gwenaëlle Perrier et publié aux éditions La Découverte en 2022.

Des textes vivifiants et abordables, disponibles en ligne, qui portent sur l’analyse de la mise en œuvre de l’action publique et les rapports entre État social et marché.

Présentation de l’ouvrage Politiques sociales : l’état des savoirs.

Assurance maladie, crèches, hôpitaux, accompagnement des personnes sans emploi…, les politiques sociales sont autant de droits, prestations et services auxquels la quasi-totalité des membres d’une société font appel tout au long de leur vie. Régulées par une multiplicité d’acteurs et actrices, politiques et prestations sociales font souvent l’objet de débats publics, dont l’intensité est liée aux intérêts qu’elles mettent en jeu et aux valeurs qu’elles engagent. La protection sociale et les politiques sociales absorbent en outre près d’un tiers de la richesse nationale en France. Il s’agit donc d’un domaine clé pour la qualité de vie des personnes, pour la stabilité de nos sociétés et l’orientation du développement économique.

Cet ouvrage propose une analyse approfondie des politiques sociales, en éclairant la construction des problèmes publics. Il développe sur ces politiques une perspective informée par les sciences sociales, attentive à la fois aux acteurs et actrices qui font ces politiques, aux normes qu’elles véhiculent, aux luttes et intérêts qu’elles engagent. À ce titre, il s’adresse aux personnes qui ont fait des politiques sociales leur profession, au monde de la recherche, ainsi qu’aux étudiants et aux étudiantes.

Référence des textes :

C Ledoux et G Perrier, 2022, « Les approches centrées sur la mise en œuvre des politiques sociales » dans O. Giraud et G. Perrier (eds.),Politiques sociales, l’état des savoirs, La Découverte, 200-217.
C Ledoux,, 2022, « L’État social au défi du marché », dans Olivier Giraud et G. Perrier (eds.), Politiques sociales : l’état des savoirs. La Découverte, 270-284.

Gouverner le pouvoir discrétionnaire des street-level bureaucrats par Annie Dussuet, Clémence Ledoux et Claire Sonnet

À partir d’une étude de cas sur la mise en œuvre de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), Annie Dussuet, Clémence Ledoux et Claire Sonnet analysent la façon dont une street-level organization peut contribuer à encadrer le pouvoir discrétionnaire des agents chargés de la mise en œuvre d’une politique sociale. S’appuyant sur une enquête par entretiens menée dans un département français entre 2017 et 2019, elles montrent comment les politiques de recrutement, de division du travail et les outils informatiques en place dans les services influencent le pouvoir discrétionnaire des agents à dépenser, à gérer le temps, à fabriquer du consentement et comment ces politiques peuvent déterminer l’expérience de l’État social par le public.

Le texte est à retrouver dans la Revue française des affaires sociales, en papier et en ligne : Gouverner le pouvoir discrétionnaire des street-level bureaucrats.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search