Sixième séminaire PROFAM – 14 et 15 octobre 2021

Les 14 et 15 octobre se tenaient le sixième séminaire du programme PROFAM.

La première journée fut consacrée à des échanges autour des travaux de Clémence Ledoux et Johanna Rousseau, toutes les deux membres du programme PROFAM.

  • Clémence Ledoux nous a présenté ses recherches sur le cadrage des services à domicile au niveau européen.
  • Johanna Rousseau nous a elle proposé les résultats de ses trois terrains, portant sur les relations entre aidant.es et intervenantes à domicile ; sur le passage de la position de proche aidant à bénévole ou professionnel.le ; et sur les enjeux des questions de santé dans les trajectoires professionnelles d’intervenantes à domicile.

La seconde journée portait elle sur les travaux d’Annie Dussuet et Thibault Rabain, et sur les suites à donner au programme PROFAM.

  • Annie Dussuet est revenue sur les modalités d’application de l’avenant 43 de la convention collective de la branche de l’aide, de l’accompagnement, des soins et des services à domicile (BAD).
  • Thibault Rabain a lui évoqué la place des proches-aidants dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2022.

La fin de la journée a permis des débats autour des projets de publication et de participation à des manifestations scientifiques.

Le travail de soin en France, entre emploi direct et intermédiation par Clémence Ledoux

Clémence Ledoux a récemment publié un texte dans la revue Prospettive Sociali e Sanitarie analysant les formes d’emplois en France dans les services à domicile.

Le texte est disponible en ligne (et en italien)

Pour citer cet article :

Ledoux C. (2021) “Il lavoro di cura in Francia, tra assunzione diretta e intermediazione”, in Prospettive Sociali e Sanitarie, anno LI – n. 3, estate 2021.

Cinquième séminaire de recherche, Nantes, 16 juin 2021

Le cinquième séminaire PROFAM s’est tenu le 16 juin à Nantes (et en visio). Chacun a pu présenter l’avancement de ses travaux et échanger avec les autres membres du programme. Le distanciel n’a pas empêché à des discussions fructueuses d’émerger … et tant mieux !

Programme de la rencontre PROFAM du 16 juin

Matinée

– 9h30 : rapide tour de table (ou d’écran)

– 9h45 à 12h00 : Présentation des résultats de PROFAM :

 1 – La construction/transformation des cadres du travail salarié

9h45-10h05 : Clémence Ledoux – L’émergence et le développement des organisations patronales représentant les entreprises dans les services à la personne

10h05-10h25 : François-Xavier Devetter – Les aides à domicile sont-elles des « soignantes » ?

10h20-10h40 : Johanna Rousseau et Thibault Rabain – L’émergence de nouveaux cadres de travail et d’emploi pour le travail d’aide, associée à de “nouveaux services”

10h40-11h : Olivier Crasset – “Si j’attrape le Covid en ne faisant pas les gestes-barrières, c’est moi qui suis responsable” : le risque professionnel Covid dans l’aide à domicile.

 2- L’articulation des cadres salariés et familiaux du travail auprès des vieilles personnes

11h20-11h40 : Françoise Le Borgne-Uguen – Des proches salariés par l’Allocation Personnalisée d’Autonomie : des  parcours de soutien régulés par des normes d’action publique

11h40-12h : Muriel Rebourg – La préservation des droits des individus dans les situations de soin à domicile

12h-12h20 : Thibault RABAIN – « Mes filles ont autre chose à faire que m’aider » : Le travail de maintien à domicile de personnes âgées appartenant aux classes populaires

12h20-14h : Pause déjeuner

Après-midi

14h à 15h : Des articles en préparation ?

               14h-14h15 : Béatrice Chaudet : 3 terrains (analyse secondaire Flows, structuration de l’aide à domicile en Loire Atlantique, offres d’emploi publiées par pôle emploi entre janvier et juillet 2020)

               14h15-14h45 : discussion sur les publications prévues/envisagées

14h45 – 15h : Pause

15h à 16h : Echanges sur la fin de PROFAM

– 15h -15h30 : discussion sur un plan et un mode d’organisation pour l’écriture du rapport scientifique

– 15h30 16h : discussion sur l’organisation du colloque (modalités, dates, invitations, budget, etc…)

Clémence Ledoux dans Le Monde

Pour la sortie du livre qu’elle a co-dirigé avec Karen Shire et France Van Hooren, The Dynamics of Welfare Markets : Private Pensions and Domestic/Care Services in Europe, Clémence Ledoux, politiste et membre du programme PROFAM, est intervenue dans le journal Le Monde du 4 juin dernier.

« « De nouveaux marchés de services aux personnes en perte d’autonomie se développent en Europe » ». Le Monde.fr, 4 juin 2021.

The Dynamics of Welfare Markets : Private Pensions and Domestic/Care Services in Europe est disponible ici -> https://www.palgrave.com/gp/book/9783030566227?ID_FICHE=2021282&INLINE=FALSE

Les dynamiques des Welfare Markets par Clémence Ledoux

Clémence Ledoux a codirigé avec Karen Shire et France Van Hooren un volume précieux sur les Welfare Markets intitulé The Dynamics of Welfare Markets : Private Pensions and Domestic/Care Services in Europe.

Abstract : « This volume represents the beginning of a ‘cross pollination’ of different social scientific disciplines, bridging the boundaries between national and disciplinary epistemic communities in the worlds of European welfare markets. It maps the common ground and uncovers new research directions for the future study of actors, policies and institutions shaping the growth and dynamics of European welfare markets.

The book defines welfare markets as politically shaped, regulated and state supported markets that provide social goods and services through the competitive activities of non-state actors. The chapters focus on what happens after states have initiated welfare markets, with equal weight given to the analysis of the agency of state actors and non-state actors in the contraction, stabilisation, and disruption of welfare markets. By focusing the analysis on two cases of welfare markets, private pensions and home-based domestic/care work, the contributions explore and compare the dynamics of different types of markets.

The research will be of use to sociologists and scholars of social policy interested in the social dimension of welfare markets, political scientists and political economists, as well as diverse epistemic communities across the social sciences. »