Les partis politiques, les groupes d’intérêt et les contestations des soins à domicile : le cas de la France.

Clémence vient de publier un article dans la revue European Journal of Politics and Gender.

Dans un numéro dirigé par Agnes Blome and Eva-Maria Euchner, Clémence Ledoux apporte une contribution à la littérature sur les nouvelles politiques portant sur l’État-providence. A partir du cas des soins à domicile aux personnes âgées en France, elle montre que la contestation autour de cette politique a été plus enracinée dans l’opposition entre les différents groupes d’intérêt en ce qui concerne la commercialisation que dans les questions de genre. Toutefois, dans un secteur fortement féminisé, les résultats de cette contestation ont eu des effets sexospécifiques. Ni les gouvernements de gauche ni ceux de droite n’ont cherché à mettre un terme au processus de commercialisation ; au contraire, ils ont reproduit l’opposition entre les groupes d’intérêt et défendu le développement de différentes formes de commercialisation des soins, avec des conséquences différentes et sexospécifiques sur la valorisation du travail de soins.

Référence du texte : C Ledoux, 2023, “Political parties, interest groups and the contestation of home care. The case of France”. European Journal of Politics and Gender.



Citer ce billet
Thibault RABAIN (2023, 24 mai). Les partis politiques, les groupes d’intérêt et les contestations des soins à domicile : le cas de la France. ANR PROFAM. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/t134

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search