Gouverner le pouvoir discrétionnaire des street-level bureaucrats par Annie Dussuet, Clémence Ledoux et Claire Sonnet

À partir d’une étude de cas sur la mise en œuvre de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), Annie Dussuet, Clémence Ledoux et Claire Sonnet analysent la façon dont une street-level organization peut contribuer à encadrer le pouvoir discrétionnaire des agents chargés de la mise en œuvre d’une politique sociale. S’appuyant sur une enquête par entretiens menée dans un département français entre 2017 et 2019, elles montrent comment les politiques de recrutement, de division du travail et les outils informatiques en place dans les services influencent le pouvoir discrétionnaire des agents à dépenser, à gérer le temps, à fabriquer du consentement et comment ces politiques peuvent déterminer l’expérience de l’État social par le public.

Le texte est à retrouver dans la Revue française des affaires sociales, en papier et en ligne : Gouverner le pouvoir discrétionnaire des street-level bureaucrats.



Citer ce billet
Thibault RABAIN (2022, 23 juillet). Gouverner le pouvoir discrétionnaire des street-level bureaucrats par Annie Dussuet, Clémence Ledoux et Claire Sonnet. ANR PROFAM. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/t131

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search