Clémence Ledoux et Sophie Jacquot dirigent un dossier sur l’épreuve du genre et de l’intersectionnalité dans l’Union européenne

Clémence Ledoux et Sophie Jacquot dirigent un dossier sur l’épreuve du genre et de l’intersectionnalité pour les partenaires sociaux dans l’Union européenne.

Ce numéro de Politique européenne qui s’intéresse aux interactions entre les partenaires sociaux, le genre et l’intersectionnalité dans l’Union européenne a été pensé avant les propos irrationnels et irresponsables tenus par le gouvernement français et des personnalités politiques contre les études post-coloniales et décoloniales et contre les études de genre.
Dans une perspective plus large que celle de la France, ces attaques ne sont pas nouvelles. Au sein de l’Union européenne, des États membres comme la Hongrie, la Pologne ou même la Bulgarie s’opposent désormais ouvertement à l’utilisation du mot « genre » dans les conclusions du Conseil européen ou refusent de soutenir des initiatives en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes dans le domaine des relations extérieures ou de la culture. Si ces attaques ne sont pas nouvelles et font déjà l’objet de nombreuses études, comme celles d’Andrea Krizsan et Conny Roggeband, de Mieke Verloo, ou de Roman Kuhar et David Paternotte, elles n’en sont pas moins inquiétantes, gagnant du terrain au-delà des démocraties illibérales, ciblant les libertés académiques, prononçant des anathèmes sur des thématiques de recherche, désignant à la vindicte et menaçant celles et ceux qui s’y consacrent.
Dans ce contexte, la publication de ce numéro est particulièrement importante. Il s’agit de réaffirmer la légitimité absolue des travaux portant sur le genre, sur l’intersectionnalité ou sur les discriminations raciales. Les articles qui composent ce numéro permettent de rappeler comment se font les sciences sociales : dans un espace de collaboration et de débat international, dans le cadre de l’évaluation par les pair·es, dans le respect des principes épistémologiques et méthodologiques qui les fondent. Ils permettent également de mettre en évidence ce que l’usage de ces notions apporte à notre connaissance du monde social et à la prise en compte de sa complexité.
Du point de vue de Politique européenne, il est essentiel de souligner que la publication de ce numéro s’inscrit dans la mission que la revue s’est donnée, c’est-à-dire de participer à l’animation du débat scientifique autour des études européennes. Il est ainsi le reflet de la richesse d’un champ de recherche qui est partie prenante des travaux sur le processus d’intégration européenne et qui, à ce titre, a toute sa place au sein de la revue depuis de nombreuses années maintenant et plus encore dans les années à venir.

Avant-propos : Prendre en compte le genre et l’intersectionnalité
Sophie Jacquot, Clémence Ledoux

Page 10 à 37
Les partenaires sociaux à l’épreuve du genre et de l’intersectionnalité dans l’Union européenne
Sophie Jacquot, Clémence Ledoux

Page 38 à 52
Gender, Power and Corporatism: Complex Relationships and Analytical Perspectives. An(other) Introduction to the Special Issue
Anna Elomäki, Johanna Kantola

Page 54 à 77
Les partenaires sociaux européens et la politique d’égalité de genre : de la méfiance à l’empêchement
Sophie Jacquot

Page 78 à 107
Framing the Feminised Home-Based Services Sector at European Level: the Evolving Role of Trade Unions and Employer’s Organisations
Clémence Ledoux

Page 108 à 134
Inclusive Advocacy? Trade-Union Activity in Support of the Rights of Domestic Workers in Continental Europe
Franca van Hooren, Clémence Ledoux, Birgit Apitzsch, Anja Eleveld

Page 136 à 163
Trade Union Mobilization and Female-Dominated Care Work in Ireland: Feminised and/or Feminist?
Pauline Cullen

Page 164 à 188
Plaider pour l’égalité au nom de la performance ou de la justice sociale ? Conflits de ‘savoirs sur le genre’ syndicaux et managériaux dans de grandes entreprises françaises
Susan Milner, Sophie Pochic

Page 190 à 214
Class and Gender in Conflict? Exploring Intersectionality in Practice in Swedish Gender Equality Bargaining
Josefina Erikson

Page 216 à 220
Christine Cadot, Mémoires collectives européennes, Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, 2019.
Morgane Le Boulay

Page 222 à 226
H. Tolga Bolukbasi, Euro-Austerity and Welfare States: Comparative Political Economy of Reform During the Maastricht Decade, Toronto, Buffalo, and London, University of Toronto Press, 2021.
Thomas Maldiney



Citer ce billet
Thibault RABAIN (2022, 23 janvier). Clémence Ledoux et Sophie Jacquot dirigent un dossier sur l’épreuve du genre et de l’intersectionnalité dans l’Union européenne. ANR PROFAM. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/t12z

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search