Agents d’entretien : la crise sanitaire révèle l’absurdité des stratégies d’externalisation par Devetter et Valentin

The Conversation a donné la parole à François-Xavier Devetter et Julie Valentin sur les stratégies d’externalisation dans le secteur du nettoyage.

La crise sanitaire a placé les agents d’entretien parmi les fonctions essentielles dans les hôpitaux, les supermarchés et l’ensemble des lieux publics ou commerciaux nécessaires à la continuité de la vie sociale. La reprise du travail, après le déconfinement, fait mieux apparaître encore la dépendance de toutes les professions vis-à-vis de ces salariés. Elle les expose, dans le même temps, à de nouveaux risques non seulement sanitaires mais également en termes d’intensification du travail.

Les besoins induits par les nouvelles exigences de désinfection et de nettoyage requises en temps de pandémie révèlent les ambiguïtés des logiques socio-économiques antérieures. C’est notamment le cas de la croissance de l’externalisation qui impacte profondément les conditions d’emploi des agents d’entretien et la qualité du service qu’ils peuvent atteindre sans forcément apporter les gains monétaires espérés.

Pour citer cet article : François-Xavier Devetter et Julie Valentin (2020), « Agents d’entretien : la crise sanitaire révèle l’absurdité des stratégies d’externalisation« , The Conversation, 14 mai 2020.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.